Les garanties insuffisantes de l’assurance de prêt

Assurance emprunt insuffisante

Co-assuré

Assurer plusieurs têtes

Pas assez assuré

100% capital assuré

Remboursement assurance prê

Co-emprunteurs

Droits de succession

L’assurance de prêt est-elle suffisante pour les héritiers ?

Vous êtes nombreux à estimer qu’une couverture à 100% du capital emprunté, cumulée à une garantie sur plusieures têtes est largement suffisant…

Voici quelques explications :

Une couverture sur plusieurs têtes

Il est possible d’acheter un bien en commun avec plusieurs personnes, on parle alors de co-emprunteurs.
Chaque co-emprunteur a la possibilité d’assurer le remboursement de l’emprunt en étant l’assuré d’un contrat décès.
On parle alors d’une assurance sur sa tête …
Avoir une assurance sur plusieurs têtes revient donc a assurer plusieurs personnes pour un même prêt.

Assurer 100% du capital emprunté

Chaque personne peut assurer seulement une partie du remboursement du prêt, on l’exprime en général en pourcentage du capital restant du.
Par exemple, une couverture à 50% du capital restant du, ne remboursera à la banque que la moitié du capital qu’il reste à payer.

La couverture optimale : 100% du capital assurés sur toutes les têtes

En prenant le maximun de couverture sur toutes les têtes,
vous avez l’impression d’être suffisament couvert…
Point important :
La co-assurance sur un seul prêt est souvent moins chère que deux contrats séparés
car le capital n’est versé qu’une seule fois, même si deux assurés décèdent…

Nous préférons souscrire des contrats séparés pour chaque co-emprunteur :
En cas de décès simultané de deux assurés, le capital serait versé deux fois,
une fois à la banque pour solder le prêt puis une fois aux héritiers.
Le co-emprunteur vivant aurait toujours un contrat décès en cours…


Les frais non couverts par l’assurance emprunteur

Les frais consécutifs au changement de propriétaire

Un acte notarié pour changer le propriétaire d’une maison ou le changement du titulaire de la carte grise pour un véhicule, ne sont pas des opérations gratuites.

Les frais inhérents à la conservation du bien par les héritiers

Le désir de transmettre à vos héritiers les biens que vous avez acquis est légitime, mais les moyens financiers de vos hértiers seront-ils suffisant pour payer les charges courantes ? ou bien devront-ils vendre ?

Les frais de successions à payer immédiatement

Les frais de successions sont à l’origine de nombreuses ventes qui disloquent le patrimoine familial.
En effet les droits de succession sont immédiatement exigibles, si vos héritiers n’ont pas l’argent pour les financer, ils n’auront guère le choix que de vendre dans l’urgence et parfois à perte, le patrimoine de votre vie.

Cas concrêt d’un couple non marié et non pacsé achetant un bien immobilier

Homosexuel ou non, vous êtes de plus en plus nombreux à refuser de vous engager dans le mariage ou le pacs et ceci pour diverses raisons dont notament la complexité administrative en cas de rupture…

Imaginons un couple, qui achète à crédit et en commun une maison à 300 000€.
En cas de décès de l’un ou l’autre, ils ont envie que le survivant puisse profiter de la maison et qu’elle soit payée.
Comme ils sont prévoyants, ils s’assurent chacun à hauteur de 100% du capital emprunté,
et font chacun un testament en faveur de l’autre.

Malheureusement cela ne suffit pas:
En cas de décès de l’un des deux, le capital restant du de l’emprunt sera effectivement entièrement remboursé à la banque, mais des droits de succession seront à payer.
La maison sera estimée au jour du décès, 400 000€ par exemple, et le survivant devra s’acquiter de 60% de droits de succession sur la moitié de la maison qui lui revient en héritage, soit la somme rondelette de 120 000€.
Sans parler des frais notariés pour le changement de propriétaire, si le survivant a la capacité financière ou la possibilité d’emprunter pour payer les droits de succession, il pourra garder la maison…
Dans le cas contraire, il n’aura guère le choix que de mettre en vente la maison…

Ce qu’il faut retenir :
Le montant de couverture exigée par les banques n’est pas primordial.

Vous devez avant tout considérer les besoins de vos héritiers et ajuster
vos garanties décès en fonction de ceux-ci
.
La souscription de contrats décès séparés est à privilégier.

Vous pouvez revenir aux:
assurances de prêts
ou aller directement aux

assurances obsèques  

Copyright mon-assurance-deces.com © 2012 Tous droits réservés - Mentions Légales - Contactez-nous - Accès Clients